La lombalgie est une douleur au niveau des vertèbres lombaires, situées en bas du dos, avec ou sans sensation de blocage. La cause peut être un effort intense, un mouvement forcé ou répétitif, une mauvaise posture ou un traumatisme. L’origine de la douleur peut provenir des structures musculaires, articulaires, ligamentaires ou du disque intervertébral.

Parfois cette atteinte peut entraîner une irritation d’un nerf (nerf sciatique ou nerf crural) qui se manifeste par une douleur dans le membre inférieur ; on parle alors de lombosciatique si la douleur longe la face postérieure du membre ou lombocruralgie lorsque la douleur descend le long de la face antérieure de la cuisse.

La douleur lombaire aiguë s’appelle LUMBAGO, et se manifeste par une douleur violente et soudaine qui provoque un blocage de la mobilité.

PRISE EN CHARGE EN KINÉSITHÉRAPIE

La kinésithérapie permet d’éviter la tonicité des symptômes tout en prévenant les récidives.

Une prise en charge kinésithérapique repose tant, sur la réalisation des soins, dans un centre de rééducation ou à domicile avec l’accompagnement d’un professionnel, que sur la mise en place d’une hygiène de vie bien adaptée et la réalisation quotidienne d’une série d’exercices à domicile.

Les soins les plus courants en kinésithérapie pour la lombalgie sont :

  • Le massage
  • Les étirements musculaires
  • Assouplissement articulaire
  • Reconditionnement musculaire
  • Balnéothérapie

La cervicalgie est une douleur très fréquente de la région du cou, le plus souvent à la région postérieure ou latérale. Elle peut résulter d’une surcharge, entorse cervicale, arthrose du cou, torticolis, une mauvaise posture ou de traumatismes… Toutefois, elle peut disparaître au bout de quelques jours ou semaines. Ses symptômes se manifestent sous forme de douleur postérieure qui peut irradier vers la nuque, l’arrière de la tête et le front ; les épaules et les bras ; le haut du dos ; et vers le bras (névralgie cervicobrachiale).

Face à la douleur et à la raideur souvent induites, des solutions permettent de calmer les symptômes et de retrouver une liberté de mouvements.

Les douleurs du cou sont fréquentes car la région cervicale présente une grande mobilité et est sans arrêt sollicitée dans son rôle de maintien de la tête et pour orienter le regard vers l’objectif visuel.

Une hernie discale pourrait être la raison des douleurs. Dans ce cas, un nerf peut être coincé et provoquer une douleur le long d’un bras : on parle alors de névralgie cervico-brachiale.

Le torticoli est un épisode de douleur aigu causé par une contracture d’un ou plusieurs muscles du cou. Il débute brutalement par exemple, à la suite d’un mouvement brusque ou d’une mauvaise position prise durant le sommeil.

Prise en charge en kinésithérapie

Le traitement habituel de la cervicalgie se traduit par des séances de kinésithérapie dont l’efficacité est indéniable. Le but consiste alors à lutter contre la douleur, retrouver la fonction rapidement et prévenir les récidives.

Les soins les plus courants en kinésithérapie pour la cervicalgie sont :

  • Le massage
  • Physiothérapie antalgique : application de chaleur par exemple
  • Les étirements musculaires
  • Assouplissement articulaire
  • Renforcement musculaire doux

Entre chaque vertèbre de notre colonne se trouve le disque intervertébral qui joue un rôle de « coussin amortisseur ».

Dans le cas d’une hernie discale, quelques fibres de la couche externe du disque se fissurent (à cause d’un traumatisme, de mouvements répétitifs, le port de charges, etc.) et le noyau du disque glisse et sort en dehors de ses limites normales. Avec l’âge, le disque peut aussi s’abîmer et dégénérer.

Les hernies surviennent généralement au niveau lombaire, entre la quatrième et la cinquième vertèbre lombaire ou entre la cinquième lombaire et la première sacrée ; elles sont moins fréquentes au niveau des vertèbres cervicales.
Une hernie discale se manifeste par une douleur aiguë et une raideur de la colonne vertébrale. La compression d’une racine nerveuse provoque une névralgie (sciatique, névralgie cervicobrachiale) associée à des fourmillements. Le diagnostic est confirmé par un scanner et par résonance magnétique (I.R.M.).

PRISE EN CHARGE EN KINÉSITHÉRAPIE

La kinésithérapie ne traite pas la hernie discale proprement dite, mais elle va aider à soulager la douleur, restaurer la souplesse et retourner à une activité normale le plus vite possible. On vous proposera :

  • Des exercices qui vous apprennent à améliorer votre posture
  • Des exercices qui renforcent votre musculature au niveau du dos et de l’abdomen en balnéothérapie pendant la phase aiguë puis en salle
  • Des exercices d’assouplissement du corps
  • Des techniques de physiothérapie comme l’électrothérapie ou les ultrasons

La scoliose est une déviation permanente de la colonne vertébrale, liée à une rotation des vertèbres. Elle survient souvent à l’adolescence.

Il faut distinguer la scoliose de l’attitude scoliotique, celle-ci est le résultat d’une mauvaise posture, sans torsion des vertèbres et sans déformation, et peut être aisément corrigée.

La scoliose peut avoir de nombreuses causes : les malformations congénitales (présentes à la naissance), des pathologies génétiques, des maladies neuromusculaires, une inégalité de longueur des membres inférieurs ou des causes plus rares (la paralysie cérébrale, le spina-bifida, la dystrophie musculaire, l’atrophie musculaire rachidienne, les tumeurs).

PRISE EN CHARGE EN KINÉSITHÉRAPIE

Les séances de kinésithérapie vont aider à entretenir la tonicité des muscles, à conserver la souplesse de la colonne vertébrale ainsi qu’à travailler sur les muscles respiratoires. Elle est utile seule (dans les cas les moins graves) ou en complément d’un corset ou après une chirurgie. La kinésithérapie ne permet pas de stopper l’évolution d’une scoliose évolutive mais permet de la réduire.

Source

HAS. Référentiel concernant la rééducation en cas de lombalgie commune. Mars 2011. Lien URL : Actes kiné Lombalgies – Argumentaire_V2 (has-sante.fr)

www.ameli.fr 

www.ordremk.fr

www.ecoledudos.org

HAS. Guide ALD. Février 2008. Scoliose structurale évolutive (dont l’angle est égal ou supérieur à 25°) jusqu’à maturation rachidienne. Lien URL : GuideM_Scoliose_WEB (has-sante.fr)

Rencontrez nos praticiens

une équipe polyvalente

STEPHAN KIEFFER

Masseur-Kinésithérapeute D.E. 1991<br>Kinésithérapie générale<br>Num RPPS : 10005842595

MICHEL MUR

Masseur-Kinésithérapeute D.E 1984<br>Kinésithérapie générale<br>Num RPPS : 10005558258

DAVID MATEO PEPE

Masseur-Kinésithérapeute Diplômé en 2019 en Espagne<br>Service de Chirurgie Vasculaire et Digestive<br>CLINIQUE DU PONT DE CHAUME<br>Kinésithérapie générale<br>Num RPPS : 10102263315

IRENE GORRIS GIMENO

Masseur-Kinésithérapeute Diplômée en 2019 en Espagne<br>Service Neurologie et Pneumologie CLINIQUE DU PONT DE CHAUME<br>Kinésithérapie générale<br>Num RPPS : 10102263273

CORENTIN LAVIGNE

Masseur-Kinésithérapeute D.E. 2017 Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CLINIQUE DU PONT DE CHAUME<br>D.U. Pathologie Rachidienne 2019<br>Num RPPS : 10101264991

LUCIA RAMIREZ

Masseur-Kinésithérapeute Diplômée en 2019 en Espagne<br>Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CLINIQUE DU PONT DE CHAUME<br>Kinésithérapie Générale<br>Num RPPS : 10107520651

MARIA SANCHEZ SOSA

Masseur-Kinésithérapeute Diplômée en 2019 en Espagne<br>Kinésithérapie Générale<br>Num RPPS : 10106213571

MARINE FAIVRE

Masseur-Kinésithérapeute Diplômée en 2020 en Espagne<br>Kinésithérapie Générale<br>Num RPPS : 10105572498

ALBERTO SEVILLA ASTUDILLO

Masseur-Kinésithérapeute Diplômé en 2019 en Espagne Service de Chirurgie Vasculaire et Digestive CLINIQUE DU PONT DE CHAUME<br>Num RPPS : 10102325874